Se mobiliser, s'organiser et lutter

en faisant des films

 

Primitivi à la fête des voisins
samedi 28 mai 2016 à la Cité Busserine (13014)

de 12h à 20h sur le carré de pelouse derrière le bâtiment B

 

A la demande d'une association de locataires de la Busserine et du collectif Quartiers Nord, Quartiers Forts, Primitivi se rend à la fête des voisins du 28 mai pour voir ce qu'il est possible d'imaginer ensemble : CREER UN COLLECTIF VIDEO AU SEIN DU QUARTIER ?

 

Depuis des mois les habitants de la cité doivent faire face à des travaux simultanés de réhabilitation du quartier, la voie rapide de la L2 et une voie de contournement.

Ces travaux malmènent les habitants : les médecins constatent une augmentation des problèmes pulmonaires et des cas de dépression dues à la nuisance sonore jusqu'à des heures tardives.

L'école des enfants a été détruite et une autre reconstruite hâtivement en négligeant certaines normes de sécurité malgré la vigilance des parents d'élèves.

Les travaux dans les appartements sont entamés et non terminés, posant des problèmes d'isolation et autre.

Enfin les rats étant délogés, circulent dans les appartement des rez de chaussée.

 

Des collectifs de locataires et associatifs se mobilisent pour manifester leur colère vis à vis de cette situation, appelant les représentants des bailleurs à réagir, mais les responsables des travaux de la L2 et de la voie de contournement ne se sont jamais présentés pour répondre aux problèmes rencontrés.

 

L'équipe de primitivi ramène une salle de montage ambulante (un camion),
une caméra et des micros pour faire avec les habitants une chronique sur la journée et plus si affinité.

 

La lucarne sera là aussi pour passer quelques films sélectionnés pour l'occasion.

- Mobilisation CAF

Manifestation et occupation autour de la fermeture massive des bureaux de Caisse d'allocation familiales.

- Supervision

Nouvelles du front : Gaudin et Valls inaugurent en grande pompe le centre de supervision high-tech de Marseille, d’où la police pourra observer chaque recoin de notre pauvre ville. Ministres, berlines, femmes en fourrure, uniformes d’apparat, la supervision c’est chic !

- On se laisse pas faire

Le quartier des Crottes est dans la ligne de mire des urbanistes d’Euromed2, mais "On se laisse pas faire !".

Février 2012, Primitivi, le collectif Regarde à Vue et le collectif "On se laisse pas faire !", qui se mobilise dans le quartier, se sont retrouvés autour de l’idée d’un film à faire ensemble. Loin des fantasmes des urbanistes peints sur les brochures d’’Euromed, loin des silhouettes fantômes projetées sur leurs panneaux publicitaires, nous avons voulu parler de choses plus concrètes : les gens, la vie, l’attachement au lieu, la mobilisation.

 

- Emission filmée radio Galère autour de l'association MADE Bassens

 

- Un voyage marseillais

Le 25 avril 2015, L’association « M.A.D.E. in Bassens » et les habitant-e-s de la cité Bassens à Marseille inaugurent une plaque commémorative en hommage " A nos Chibanniettes et nos Chibannis, A nos Señoras et nos Señores qui ont lutté pour de belles maisons avec de bonnes raisons." L’occasion de revenir sur l’histoire de la Cité raconntée par celles et ceux qui l’ont fait vivre.

- La machine d'enregistrement

Tourné à Deisheh, Palestine. Une rencontre avec trois jeunes réalisateurs palestiniens, réfugiés du camp de Deisheh, autour de leur pratique du cinéma. La rencontre se fait via la machine d’enregistrement, une caméra Super 8 Nizo. Leur discussion sur le fait de réaliser des films en tant que réfugiés palestiniens, sur ce que c’est que de faire des films en Palestine, s’alterne avec leurs propres gestes, leurs regards sur le camp de réfugiés où ils vivent, à Deisheh, Palestine.

- Shool Song

Clip avec le groupe de rap palestinien Palestinian Street

 

- L'assemblée de la Plaine

Inquiets des projets de réaménagement de la Place Jean Jaurès promis par la Mairie, habitants et usagers de La Plaine se sont réunis pour affirmer leur attachement à un quartier populaire.

- La Savine

Visite avec des habitants des décombres encore fumants de plusieurs tours de la cité de la Savine. "Une maison c’est tout ce qu’il y a autour, aussi".

- 101 raisons de lutter

En 2012, l’équipe des 100 jours, qui avait déjà sévit en 2007, renouvelle son expérience. Pendant les 100 jours qui précèdent le deuxième tour des élections présidentielles, un réalisateur différent chaque jour propose un film de 5 minutes autour de ce qu’il a dire de la politique. Primitivi a proposé un film, le +35, qui revient sur des luttes à Marseille et les envies d’organisation collective.

- Tables rases à la Plaine

Lors ce jour-là, dix-huitième de Mars, le Vicomte de Marselha entrepris la reconquête de la Plaine. Depuis des mois il ruminait vengeance contre les Gueux de la Plaine qui après avoir houspillé son Grand Voyer Gé Chnoz et ses projets grandioses, avaient érigés en plein milieu de la Plaine, tables et bancs de bois pour festoyer à tout va.